Retour

Thèmes et similitudes

 

Les thèmes abordés dans Sasmira sont nombreux mais encore mal définis pour le moment.

En effet, on y retrouve les thèmes classiques de l'amitié, de la jalousie et de l'amour mais ils n'ont pas l'air d'être le propos du scénario, même si le dernier en est le moteur, il s'agit plutôt pour Vicomte ici d'évoquer le thème de l'apparence, fragile et puissante en même temps.

Ensuite, le mystère et l'obsession. Qui est cette vieille femme : Sasmira ou Bertille ? Pourquoi lance-t-elle cet appel à Stan ? Pourquoi celui-ci est-il tellement troublé, beaucoup plus qu'il ne le devrait l'être ? Quelles sont ces découvertes que Stan a faites dans les caves du château ? Qui est réellement Prudence et que sait-elle ?

Et enfin, un thème primordial dans ce premier tome, inexpliqué mais essentiel, le voyage dans le temps.
Il ne s'agit pas ici de science-fiction avec appareillage technologique sophistiqué, non, simplement nos héros se réveillent environ un siècle plus tôt sans savoir ni comment ni pourquoi.
Bertille semble supporter moins bien ce voyage alors que Stan n'en est apparemment pas trop perturbé...même s'il se pose des questions en rencontrant Sasmira. "Qui est-elle ? Que me (nous) veut-elle ? Quel est son rôle dans cette aventure ?"
Ceci dit, nous aimerions quand même bien savoir comment ce voyage fut possible...serait-il dù à l'orgasme ressenti par nos deux amoureux ? Et si c'est le cas, comment l'expliquer ? Et puis au fond, avec qui Stan a-t-il réellement fait l'amour, la superposition du visage de Sasmira sur celui de Bertille, est-ce simplement un songe ou une indication ?

Ajoutons à cela les découvertes de Stan, à savoir la pyramide et le corps dans l'armure d'orichalque ainsi que la vieille femme retrouvée plusieurs fois à notre époque couverte de papier aluminium et vêtue de boîtes de conserve sans étiquettes. Il reste pas mal de questions en suspens mais on peut penser que l'histoire aura un lien intime avec l'Egypte antique.

La mise en place est faite, les protagonistes rassemblés, l'histoire peut commencer...

 

m_Bertille

 

                  Une curieuse similitude

Si j'ai apprécié directement le scénario original de Laurent Vicomte, je n'ai pu m'empêcher de faire le rapprochement avec un film romantique que j'ai également beaucoup aimé : "Quelque part dans le temps" (Somewhere in time) adapté d'un roman de Richard Matheson : "Le Jeune Homme, la Mort et le Temps".
Datant de 1980, réalisé par Jeannot Szwarc et interprété par Christopher Reeve (Superman), Jane Seymour et Christopher Plummer, ce film présente plusieurs similitudes avec le début de Sasmira.
Je vous livre ci-dessous le résumé du film, à vous de juger.

Ceci dit, je ne pense absolument pas qu'il s'agisse d'un plagiat, le développement est complètement différent et je ne sais même pas si Laurent Vicomte connaît ce film mais la ressemblance du thème mérite d'être signalée.

 

Qq part Le soir de la générale de sa première pièce, le dramaturge Richard Collier rencontre une vieille femme qui lui remet une superbe montre en or en lui disant "Reviens-moi !".
Huit ans plus tard, en dépit de nombreux succès professionnels, Richard éprouve le besoin de faire le point sur sa vie privée qui lui a donné beaucoup moins de satisfactions et il s'installe à l'hôtel situé non loin de l'université où il fit ses débuts.
Une photographie exposée dans le musée de l'hôtel attire son attention. L'image représente Elise McKenna, une comédienne en vogue au début du siècle, en 1912. Richard, fasciné par la beauté de la jeune femme constate qu'elle ressemble à la vieille femme rencontrée huit ans auparavant. La personnalité d'Elise McKenna obsède Richard au point qu'il décide de tenter une expérience inédite : remonter le temps pour rejoindre Elise en 1912.
Le voyage à travers le temps réussit parfaitement mais rencontrer Elise McKenna s'avère beaucoup moins aisé car la jeune femme est surveillée en permanence par son impresario-garde du corps : l'intransigeant William Fawcett Robinson.
Malgré cet obstacle, Richard et Elise se rencontrent et vivent un intense amour mais il ne faut pas trop jouer avec le temps...

 

Troublant, non ?

Héros principal artiste (pianiste et auteur dramatique).
Rencontre au départ avec une vieille femme (idem).
Remise d'un bijou (une bague et une montre).
Même phrase prononcée par la vieille ("Viens" et "Reviens-moi")
Obsession par l'image de la femme (une photo et un tableau)
Dates du retour en arrière identiques (début du siècle)
Voyage dans le temps sans moyens technologiques apparents (idem)
La femme semble protégée et entourée (Prudence et l'impresario)

 

Ceci dit, je le répète, les traitements des sujets sont complètement différents, le scénario du film était purement romantique, la BD de Vicomte semblant plutôt virer vers le fantastique.
Si celui-ci a vu le film, il a pu en tirer son inspiration mais sans aucun plagiat, juste une idée.
Et s'il ne l'a pas vu...je lui conseille de le regarder, c'est un très joli petit film...

 

 

L'auteur Les personnages  L'album La galerie Réflexions Divers