Mini-récits Spirou

Home ] Auteurs ] Personnages ] Hors-Série ] Inventaire ]

 

12 mini-récits

 

Galets

 

Les mini-récits du journal de Spirou imaginés par Yvan Delporte, rédacteur en chef du journal de Spirou, constituèrent une forme originale de bande dessinée en coïncidant en 1959 avec une vive expansion du journal.
Chaque récit se présentait sur 4 pages au milieu du journal avec 32 cases 1/8 de page qui une fois découpées et assemblées, constituaient un petit livre.

Ces récits, le plus souvent à base de calembours, ont servi de banc d'essai à de nombreux dessinateurs et ont fait connaître un certain nombre de vedettes comme Bobo et le Flagada. Il faut cependant reconnaître que ce sont là des exceptions, la plupart des héros de mini-récits ayant rarement atteint une gloire extérieure.

Les auteurs les plus connus ont préféré créer de longues histoires à suivre pour leurs personnages : Bobo, Génial Olivier, Sam, la Ford T en sont quelques exemples. Même Roba a lancé Boule et Bill dans des histoires à suivre avec le succès que l'on sait.

 

Historique

Du 2 juillet 1959 au 15 février 1962, quinze mini-récits hors série de 48 pages parurent dans des numéros spéciaux de Spirou. Ils sont actuellement très rares et très recherchés des collectionneurs.
Peyo en réalisa six avec les aventures des Schtroumpfs devenus héros à part entière.
Roba, Franquin, MiTacq, Jidéhem, Forton, Paape, Ryssack et Salvérius y apportèrent leur collaboration, ce qui des années après laisse rêveur...
En parallèle, la mini-bibliothèque hebdomadaire apparut le 14 janvier 1960 sous le forme de petits livres de 32 pages montés de façon plus simple à partir des quatre pages centrales de l'hebdomadaire.

Une planche imprimée de mini-récit mesurait 7.5 x 5 cm, ce qui obligeait les auteurs à simplifier le dessin, à épurer le décor et à rendre les personnages plus dynamiques pour que l'impression de mouvement se dégage au premier coup d'œil.
Cette initiative était un passionnant banc d'essai pour les jeunes auteurs mais d'autres, plus célèbres y faisaient parfois d'exceptionnelles incursions (Remacle, Will, Lambil, Hausman...).

En 1969, après le départ d'Yvan Delporte, le mini-récit aborda une nouvelle formule : on pouvait désormais le lire directement ou le monter en accordéon !

L'ambition des auteurs lancés par le mini-récit était d'entrer dans les grandes pages de Spirou.
Le Flagada y accédera en 1966, la Ford T en1968, Génial Olivier en 1969, Sam et l'ours en 1971.
Le changement de présentation du mini-récit en 1968 et l'appauvrissement graduel de son équipe va sonner le glas de cette production. La programmation deviendra irrégulière à partir de 1970 et sera arrêtée en 1975 après 557 parutions.

Sources d'informations :

 

Un site très intéressant à visiter est celui de Bernard Coulange qui retrace l'histoire détaillée des mini-récits et qui vous en propose un chaque semaine...

Les BD oubliées

 


Toutes les illustrations et citations reprises d'autres ouvrages sont © Editions Dupuis