Commentaires

Home ] Leo ] Introduction ] Bételgeuse ] Personnages ] Faune ] Albums ] [ Commentaires ] Divers ]

 

Bételgeuse constitue le deuxième cycle des Mondes d'Aldébaran.

Il nous permet de retrouver cet univers particulier qu'a su créer Léo avec Aldébaran mais sans que cela apparaisse comme une suite faite simplement pour profiter du succès de la première série.
L'imagination de Léo nous offre maintenant un autre univers, sec et aride contrastant avec les grandes étendues d'eau d'Aldébaran mais sans oublier pour autant ses animaux fantastiques. On retrouve à ce niveau ce qui a fait je pense le succès d'Aldébaran c'est à dire la cohérence de l'ensemble, ses univers sont plausibles et c'est un but avoué de sa part, il veut qu'on y croie...
I
l y réussit très bien.

Le premier album nous propose une nouvelle situation de base et l'action est répartie en 3 lieux distincts : la planète Bételgeuse, le vaisseau spatial abandonné et un petit retour sur Aldébaran où nous retrouvons certains protagonistes de la série.
Le fait de présenter 3 aspects différents de ce nouveau cycle nous laisse sous-entendre une imbrication de ces situations, ceci étant confrmé par la fin de l'album où les envoyés d'Aldébaran rencontrent les rescapés du vaisseau, on peut tout logiquement en déduire qu'ils ne vont pas tarder à se retrouver sur Bételgeuse et rencontrer ses habitants.
Dis comme ça, cela semble très évident mais c'est un des points forts de Léo que de bien tout mettre en place, que l'on sache exactement qui est qui, pourquoi il est là et, sachant cela, comment il va pouvoir intervenir par la suite. On n'a jamais l'impression de voir débarquer quelqu'un de façon gratuite ou inutile, c'est quelque part "rassurant" pour le confort de lecture.

Par contre concernant la faune, il reste plus discret et je pense que nous découvrirons certaines caractéristiques des Iums plus en détail dans les albums suivants, tout comme d'autres spécimens je suppose.
Enfin la Mantrisse, elle aussi fait partie des "personnages" retrouvés avec quelques petites variantes donnant l'impression que Léo a déjà bien construit son univers et qu'il ne part pas au hasard, j'ai vraiment hâte de découvrir ses nouvelles formes.
Là aussi avec la Mantrisse, Léo a trouvé un élément nouveau, multiforme, indéfini et au fond actuellement encore, on ne sait pas si cette Mantrisse est une alliée ou un adversaire potentiel. Si on se réfère au cycle Aldébaran, elle a quand même été responsable de la mort de pas mal de personnes et mis à part la distribution de gélule, ses points positifs sont encore bien flous.
De plus existe-t-elle en un ou plusieurs exemplaires ? S'agit-il d'un animal à part entière ? Quelles sont les relations avec les autres entités ? Beaucoup de questions encore vis à vis de cet élément primordial mais tout à fait mystérieux de ces aventures.

Quant aux personnages, on retrouve un peu la même situation que sur Aldébaran : un pouvoir policier, des rebelles, une politique de procréation intensive et nécessaire pour la survie de la planète, une planète également oubliée et des personnages étranges. Mais là aussi le fait d'avoir un repère ou un lien en la personne de Kim nous resitue immédiatement le cadre de l'histoire.

Le tome 2 de Bételgeuse est paru en mars 2001 et il s'agit plutôt ici d'un album de transition qui était nécessaire afin de placer tous les protagonistes en situation et quelque peu éclaicir la situation sur Bételgeuse.
Le scénario suit la direction déjà prise par le tome 1 et les thèmes exposés ressemblent à ceux du cycle d'Aldébaran, la différence ici se faisant au niveau de l'univers et de la situation précaire et tendue des survivants.

Léo nous surprend toujours avec sa capacité à créer des univers irréels quoique concevables et peuplés de créatures plus bizarres les unes que les autres même si dans cet album, les découvertes sont rares et parfois à peine entrevues. Idem pour la Mantrisse dont on n'aperçoit qu'une seule manifestation. Cet album se penche plus en fait sur la psychologie des personnages et leurs relations, soit entre eux soit vis à vis des autres groupes rencontrés. Kim devient le personnage central alors que Marc, héros principal du premier cycle ne fait qu'une apparition, on dirait que pour Léo, le véritable héros" est en fait l'univers qu'il a créé...à confirmer...

Côté "déception", il reste toujours le dessin des personnages, amélioré depuis le premier cycle mais encore assez raide et un peu trop "propre" et d'autre part certains dialogues un peu puérils parfois mais peut-être est-ce dû au fait que Léo ne soit pas de culture francophone et que certaines expressions sonnent un peu "faux" une fois traduites.

De toute façon une série qui confirme sa qualité et qui ne fait que nous donner envie de découvrir la suite...une belle réussite.