Pirates.jpg (20950 bytes)  Les pirates du silence (1958)

Scénario : Rosy
Décors : Will

Cet album contient aussi une courte histoire :

  • La Quick Super

 

  • Les pirates du silence commence lorsque Fantasio veut se rendre à Incognito City, la ville la plus secrète et la plus surveillée du monde en compagnie de Spirou pour y faire un reportage photographique, chose interdite mais tellement excitante. En chemin ils rencontreront Juan Corto dos Orejas y Rabo, amateur de voitures puissantes mais refusant de se faire doubler par la Turbotraction. Bien qu'invités à Incognito City, nos amis trouveront finalement à loger chez Monsieur Minet, ami des animaux vu que ceux-ci sont interdits dans les hôtels.
    Ayant eu maille à partir avec deux individus louches, ils sont surpris de retrouver ceux-ci chez Juan Corto mais ne s'en formalisent pas davantage. Ce qui les inquiète par contre c'est que le Comte de Champignac ne répond pas au téléphone alors qu'il devait garder le Marsupilami, celui-ci les ayant rejoints juste avant leur départ.
    En fait Juan Corto a fait enlever le Comte de Champignac afin que celui-ci lui fabrique un gaz soporifique puissant à base de champignons. Il compte endormir la ville entière et commettre ainsi un fantastique hold-up.
    Ce sera sans compter sur le talent du Comte qui avait également fabriqué un antidote au gaz, ce qui permettra à nos amis de contrer les gangsters et de les faire arrêter. Par contre le reportage photographique de Fantasio sera compromis après que le Marsupilami ait prononcé quelques mots malheureux...

Les pirates du silence est une aventure en deux temps.
Au départ, Franquin présente les personnages de façon posée mais aussi intrigante lorsque l'on voit à deux reprises le château de Champignac visiblement cambriolé et le téléphone sonnant dans le vide. De plus le personnage de Juan Corto nous paraît immédiatement louche mais c'est surtout le côté secret de la ville qui intrigue. Franquin s'est fait aidé de Will pour les décors de cet album, celui-ci s'inspirant de l'architecture d'avant-garde de l'époque, on y retrouve également quelques similitudes avec les aventures de Tif et Tondu avec Monsieur Choc, Rosy participant également au scénario.
La deuxième partie de l'histoire se déroule par contre à un rythme très rapide une fois que les éléments et les personnages sont posés et on se retrouve rapidement en fin d'album. On y découvrira quand même le gaz soporifique qui refera parler de lui plus tard et le fait que le Marsupilami parle. En fait Franquin a commis une erreur en le faisant parler, il abandonnera cette idée par la suite, considérant que le Marsupilami ne peut en réalité que répéter quelques mots par-ci par-là, un peu comme un
perroquet mais en aucun cas parler couramment ce qui en aurait fait un animal trop humain donc imparfait.

  • La Quick Super raconte comment Spirou et Fantasio, en charge de tester un nouveau modèle de voiture se la feront voler bien qu'ayant été mis en garde par un détective amateur. Lors d'une folle poursuite, ils récupèreront la voiture en même temps qu'ils retrouveront le nain et le géant Goliath rencontrés au cirque Zabaglione

Petite histoire complémentaire, elle se déroule également à un rythme très rapide et nous ramènera en arrière avec les retrouvailles de l'équipe Zabaglione.
Ceci dit l'idée était originale mais n'aurait pu être développée au long d'un album complet. Une façon comme une autre encore de retrouver l'univers mis en place auparavant.