Qrn.jpg (19452 bytes) QRN sur Bretzelburg (1966)

Scénario : Greg

Commencé en 1961, QRN sur Bretzelburg (QRM à l'origine) vit sa publication dans Spirou interrompue durant 15 mois après qu'une hépatite virale ait contraint Franquin à réduire ses activités.
C'est également à ce moment que vu l'indisponibilité de Spirou dans son hebdomadaire, les gags de Gaston arrivèrent en première page du journal, première page qu'il ne quittera plus même lors du retour de Spirou.
  • QRN sur Bretzelburg commence bruyamment lorsque Fantasio devenu passionné de transistors miniatures perturbe l'espace vital de Spirou, de Spip, du Marsupilami et de Mr Switch, radioamateur du voisinage qui était en contact avec le roi d'un petit pays, celui-ci étant prisonnier dans son palais sous la coupe d'un général assez impressionnant. Fantasio ayant été enlevé par erreur, Mr Switch et Spirou vont se rendre au Bretzelburg pour expliquer la situation et essayer de récupérer Fantasio. Ils découvriront une situation catastrophique, les gens n'ayant plus rien à manger, s'habillant de journaux et devant pédaler dans les bus afin que la défense du pays puisse être assurée. Cette situation étant entretenue par le général et son acolyte, en réalité deux escrocs qui jouent sur les deux tableaux, fournissant des soi-disant armes modernes aux deux pays voisins qui n'ont au départ aucune raison ni envie de se faire la guerre. Le dénouement sera original et tout rentrera évidemment dans l'ordre.

Cet album restera marquant dans la série vu sa longue interruption lors de sa parution dans l'hebdomadaire. Néanmoins la cassure ne se sent pas trop lorsqu'on relit l'album aujourd'hui pourtant Franquin a dû faire appel à Greg encore une fois pour s'en sortir, le décalage dans le temps ajouté au manque d'intérêt pour le personnage, Franquin lui préférant désormais Gaston, l'empêchant de mener l'album à son terme.
Détail amusant, on retrouve un peu la même situation dans L'Oreille Cassée de Tintin où là aussi on a affaire à deux pays voisins se faisant la guerre et dont le marchand d'armes est le même, le déguisement en moins.

Lorsque Dupuis voulut éditer l'histoire en album, on constata que le récit contenait plus de pages que le nombre prévu habituellement d'où la suppression nécessaire de certaines planches situées surtout au début de l'histoire.
Plus tard, on supprima également une bande d'images (un strip soit 1/4 de planche) ce qui en soi était déjà bizarre vu qu'elle ne contenait rien de particulier, mais en plus cette suppression faussait la mise en page qui d'habitude se terminait sur une scène-clé.
Enfin, vu le délai entre la création de l'histoire et la fin de sa publication, les chansons que l'on entend au début de l'album ont dû être modifiées, celles d'origine étant depuis longtemps passées de mode.

 

Qrn_int.jpg (19126 bytes)   

Dupuis édita en 1987 un album spécial (avec jaquette inédite) reprenant l'intégralité des planches de QRN sur Bretzelburg ainsi que toutes les anecdotes d'époque.